Sarah Legrain

Publié le 20 décembre 2022
20 décembre 2022

“T’es chez Bolloré ici !”

Retrou­vez mon inter­ven­tion du 15 novembre 2022 pour les Ques­tions Au Gou­ver­ne­ment sur l’Em­pire Bol­lo­ré et l’en­jeu de la concen­tra­tion des médias.

Quelques mil­liar­daires uti­lisent leur empire média­tique pour défendre leurs inté­rêts éco­no­miques et idéo­lo­giques. Il est temps de pri­ver ces oli­garques de leur toute puis­sance et de rendre au peuple son droit à l’information.

« Tu viens de par­ler de Bol­lo­ré ? Tu sais que tu es dans le groupe Bol­lo­ré ici » voi­ci ce qu’un dépu­té s’est vu répondre en direct devant des mil­lions de téléspectateurs.

Alors que signi­fie, concrè­te­ment, être chez Bolloré ?

« Chez Bolloré »

C’est le grand ménage à chaque acqui­si­tion, de Canal + à Paris Match, en pas­sant par Ité­lé et Europe 1 : émis­sions sup­pri­mées, cou­ver­ture impo­sée, départs mas­sifs de journalistes. 

C’est un cer­tain manque d’autodérision, qui conduit à cen­su­rer un livre pour une blague sur le patron, à licen­cier un humo­riste pour une paro­die d’émission.

C’est un inté­rêt éco­no­mique bien com­pris et bien défen­du : on pos­sède la régie publi­ci­taire, donc on coupe les contrats d’un jour­nal qui a publié une enquête sur les méfaits de Bol­lo­ré en Afrique.

C’est en défi­ni­tive, selon les termes de Bol­lo­ré lui-même, un “com­bat civi­li­sa­tion­nel” : on coupe le finan­ce­ment d’un film qui ose par­ler de pédo­cri­mi­na­li­té dans l’É­glise, on réécrit une série qui parle de laï­ci­té. On offre au can­di­dat Zem­mour la moi­tié du temps de parole de TPMP en période électorale.

Mais n’oublions pas les voi­sins de palier de Bol­lo­ré : car chez Bouygues, chez Niel, chez Dra­hi aus­si on uti­lise l’empire média­tique pour défendre des inté­rêts éco­no­miques et idéo­lo­giques. N’oublions sur­tout pas Ber­nard Arnault envoyant son homme de main Squar­ci­ni contre un petit jour­nal picard. 

Ce qui per­met à ces quelques hommes de se sen­tir tota­le­ment chez eux au pays de l’information, c’est l’hyperconcentration : ils sont 9 à déte­nir 90% des médias.

Madame la pre­mière ministre,

Vous avez le devoir de garan­tir le droit à l’information, l’un des piliers de la démocratie. 

Le gou­ver­ne­ment compte-il agir pour rendre au peuple ce droit fon­da­men­tal en pri­vant ces oli­garques de leur toute-puis­sance ? Sou­tient-il notre pro­po­si­tion de loi pour mettre fin à la concen­tra­tion dans les médias et à la main­mise de quelques mil­liar­daires sur nos imaginaires.

Partagez
cette page

Partagez cette page

À consulter également

« Je déprime moins en simu­lant l’orgasme qu’en simu­lant ma retraite », ai-je lu sur une pan­carte. M. le Ministre, les femmes sont dans la rue,
1 février 2023

Recevez
la newsletter

Recevez la newsletter