Sarah Legrain

Publié le 2 mai 2023
2 mai 2023

🎬 Le cinĂ©ma n’est pas un luxe. Plafonnons le prix de la place !

En cette pĂ©riode d’inflation et de baisse du pou­voir d’a­chat l’accès Ă  la culture est en dan­ger, mais n’apparaĂ®t pas dans le dĂ©bat public ! L’objectif pre­mier est de prendre une mesure d’accès popu­laire Ă  la culture, en par­ti­cu­lier au ciné­ma, art popu­laire par excel­lence. Le deuxième objec­tif de ma pro­po­si­tion de loi est de revi­ta­li­ser le ciné­ma par la relance de la frĂ©quentation.   Je fais le pari qu’en pla­fon­nant les prix on incite Ă  retrou­ver le goĂ»t addic­tif du ciné­ma, l’envie de voir une diver­si­tĂ© de films dans une diver­si­tĂ© de salles. Ma pro­po­si­tion de loi vise aus­si Ă  rĂ©af­fir­mer le modèle redis­tri­bu­tif du finan­ce­ment du ciné­ma fran­çais et Ă  repen­ser le par­tage de la valeur. Les articles 2, et 4 ren­forcent le CNC (rĂ´le du mĂ©dia­teur du ciné­ma, taxe sur la confi­se­rie). L’ar­ticle 3 ren­force les maillons qui ont le plus souf­fert de la crise sani­taire, en par­ta­geant les recettes publi­ci­taires avec les artistes-auteurs, qui ne touchent pas de recettes sur les ventes directes d’une place de ciné­ma, et les dis­tri­bu­teurs, Ă  qui la pro­mo­tion des film coĂ»te cher.

Partagez
cette page

Partagez cette page

Ă€ consulter Ă©galement

Recevez
la newsletter

Recevez la newsletter